Introduction

Le pandunia est une langue construite conçue pour être relativement aisée pour tout le monde. Vous pouvez l’apprendre rapidement avec ce cours pratique.

Le cours consiste de courtes leçons. Chacune d’elles introduit un mot nouvement, qui est utilisé dans d’autres phrases de la leçon. Cela permet de vous apprendre comment un mot fonctionne dans une phrase. Vous rencontrerez aussi peut-être d’autres mots nouveaux dans la même leçon mais ne vous inquiétez pas ! Vous n’avez pas à tous les retenir en une seule fois. Retenez simplement les phrases qui vous sont utiles ! Peut-être que le reste passera inconsciemment dans votre mémoire.

Vous pouvez étudier ce cours avec un ou plusierus amis. Lisez les phrases ensemble et essayer de tenir quelques petites conversations. Vous pouvez également étudier seul. Même comme ça, c’est utile de parler à voix haute et de faire semblant de parler à quelqu’un. Répétez les mêmes phrases plusieurs fois aujourd’hui, demain, après-demain et ainsi de suite. Comme on dit, « enseigner, c’est répéter ».

Remarque ! Beaucoup de leçons contiennent également des astuces et des remarques comme celle-ci. Elles sont présentes pour détailler un point de grammaire pour ceux que ça intéresse. Vous pouvez les passer si elles ne vous aident pas. Vous n’avez pas à connaitre la théorie de la langue. Vous pouvez tout simplement parler en pandunia !

1re partie : Salutations et bases

salam salut, salutations

salam Salut !

salam sube! Bonjour ! (le matin)

salam den! Bonne journée !

salam xam! Bonsoir !

salam noce! Bonne nuit !

salam nyam! Bon appetit !

salam lay! Bienvenue !

salam cute! Au revoir !

salam safar! Bon voyage !

salam son! Dors/dormez bien !

Astuce : Comme vous le voyez à travers cette gamme d’expressions, salam est un mot générique pour souhaiter du bien à quelqu’un. Utilisez-le souvent !

Remarque : Salam est une salutation populaire qui est utilisée à la fois par des personnes religieuses et non-regilieuses dans de nombreux pays à travers le monde.

Étymologie : salam vient de l'arabe سَلَام‏ "salām", en Hébreu il se dit : שָׁלוֹם‏ "šalom", en Turque "selam", en Hindi सलाम "salām", en Swahili "salaam" et en Indonésien "selamat".

me je, me, moi

me sara. Je suis Sara.

me tomas. Je suis Thomas.

Vous pouvez vous présenter simplement en utilisant mi et votre prénom ; le verbe "être" est optionel.

me salama mame. Je salue la mère.

me salama pape. Je salue le père.

Le mot salam est un nom et salama le verbe correspondant. L'ordre des mots en Pandunia est sujet-verbe-objet.

sara salama tomas. Sara salue Thomas.

salam mame! Salutations, mère ! | Salut maman !

salam pape! Salutations, père ! | Salut papa !

Étymologie : me vient de l'anglais "me", en Italien il se dit "mi", en Swahili "mimi" et en Zulu: -mi-.

te tu, te, toi

te tomas. Tu es Thomas.

me salama te. Je te salue.

te salama me. Tu me salues.

Les pronoms ne changent jamais de forme en Pandunia ; peu importe qu'il soit sujet ou complément.

me ama te. Je t'aime.

Étymologie : te vient de l'espagnol "tú", en Italien il se dit "tu", en Français "tu", en Hindi: तू "tū", en Farsi تو‏‎ "to" et en Tadjik ту "tu".

le Il, elle, ou il neutre

le man. C'est un homme.

le fem. C'est une femme.

le aple. C'est une pomme.

le est le pronom général de la troisième personne. Il est utilisé aussi bien pour les personnes (quel que soit leur sexe) que pour les choses.

me salama le. Je le/la salue.

Étymologie : le vient du français il, le; espagnol: él, le.

eska Pour poser une question (est-ce que)

eska te tomas? Es-tu Thomas ?

eska te dotor? Êtes-vous doctor ?

Astuce : Les questions auxquelles on peut répondre par oui ou par non commencent souvent par eska. C'est un simple verbe régulier et non un marqueur interrogatif particulier. En fait, la dernière question est une simple abréviation de mi eska tu doktar. (je vous demande si vous êtes doctor) ou le premier mot - le pronom personnel mi -, est supprimé.

eska te bon? Comment vas-tu ? (litérallement : Est-ce que tu vas bien)
me bon. Ça va. | Je vais bien.
eska te? Et toi ?
me ni bon. Ça ne vas pas | Je ne vais pas bien.

Étymologie : eska vient de l'anglais: ask.

si oui, "être"

eska te tomas? Es-tu Thomas.

si, me tomas. Oui, je suis Thomas.

eska le dotor? Est-il/elle doctor ?

si, le dotor. Oui, il/elle est doctor.

Le mot si peut également être utilisé pour souligner/confirmer un fait. Dans ce cas, si ne sera plus traduit comme "être", mais comme "en effet".

me si tomas. En effet, je suis Thomas.

te si sara. En effet, tu es Sara.

aple si pal. La pomme est en effet un fruit.

Note : Il est nécessaire d'ajouter si dans la dernière phrase, parce sans li présence la phrase constituerait un mot composé : aple pal (un fruit [de type] pomme).

Étymologie : si vient de l'Espagnol "si", en Portugais il se dit "sim".

ni Ne pas

me ni sara. Je ne suis pas Sara.

me ni dotor. Je ne suis pas doctor.

eska te bon? Est-ce que tu vas bien ?
si. me bon. Oui, je vais bien.

eska te bon? Est-ce que tu vas bien ?
ne, me ni bon. Non, je ne vais pas bien.

Vous pouvez utiliser no pour mettre une phrase à la forme negative.

le ni salama me. Il/elle ne me salue pas.

Étymologie : ni vient de l'Afrikaans nie, l'Ukraïnien ні (ni).

Plusieurs personnes

me (je) → mome (nous)
te (tu) → tote (vous)
le (il, elle) → lole (ils, elles)

mome salama tote. Nous vous saluons [tous].

tote salama lole. Vous les saluez.

lole salama mome! Ils nous saluent.

mome fem. Nous sommes des femmes.

tote man. Vous êtes des hommes.

lole aple. Ce sont des pommes.

Étymologie : men vient du Mandarin (chinois) 们 "men", en Anglais il se dit "men" (sous-entendu les personnes en général).

ke? Quoi ? Qui ? Quel ?

ke? Quoi ?

te ke? Qui es-tu ? me tomas. Je suis Thomas.

le ke? Qui est-il/elle ?
le sara. C'est Sara.

tote ke? Qui êtes-vous ?

lole ke? Qui sont-ils ?

Étymologie : ke vient de l'espagnol "qué", en Portugais il se dit "que", en Italien "che" et en Bengali: কী "ki".

ce ce, cet(te), ces, ceci, cela

ce ke? / ke ce? Qu’est-ce que c’est que ça ?

ce aple. Ceci est une pomme.

ce ros aple. Ceci est une pomme rouge.

ci aple ros. Cette pomme est rouge.

Remarque : Quand un adjectif tel que ros est placé avant un nom, il fonctionne comme un modificateur. Lorsqu’il est après le nom, il fonctionne comme un verbe adjectival.

ce ros. C'est rouge.

ya possessif

le si me ya mame. C’est ma mère.

le si me ya man. C’est mon mari (mon homme).

le si me ya fem. C’est ma femme.

me si sara ya doste. Je suis l’ami de Sara.

nam nom

ti nam si ke? Quel est ton nom?

mi nam si tomas. Mon nom est Thomas.

li nam ke? Quel est son nom ?

li nam sara. Son nom est Sara.

eska Est-ce que, poser une question

eska te si tomas? Est-ce que tu es Thomas ?

eska te si dotor? Est-ce que tu es médecin ?

Astuce : Une question fermée commence fréquemment par eska. Il s’agit d’un verbe comme un autre, pas seulement d’une expression pour les questions. En réalité, la question précédente est juste la forme abrégée de me eska te dotor. (Je pose la question : es-tu médecin ?) où l’on a retiré le premier mot.

eska te bon? Comment ça va ? (Mot à mot : Est-ce que tu bien ?)
me bon. Je vais bien.
eska te? Et toi ?
me ni bon. Je ne vais pas bien.

ada verbe avoir

me ada bon dom. J’ai une bonne maison.

le ni ada pese. Il/elle n’a pas d’argent.

me wola ada nowi fon. Je veux un nouveau téléphone.

eska te ada bace? As-tu des enfants ?
me ada dul bace. J’ai deux enfants.

si oui

eska te bon? Est-ce que ça va ?
si. me bon. Oui, je vais bien.

eska ada dotor? Est-ce qu’il y a un médecin ?
si. le dotor. Oui. Il/elle est médecin.

eska ada win? Est-ce que tu as du vin?
si. bay i ros. Oui, du blanc et du rouge.

jana connaitre

me jana le. Je le/la connais.

eska te jana ci ren? Est-ce que tu connais cette personne ?

eska tote jana unale? Est-ce que vous vous connaissez l’un l’autre?

mome jana unale da long. Nous nous connaissons l’un l’autre depuis longtemps.

helpe aide, aider

me nida helpe. J’ai besoin d’aide.

eska te bila helpa me? Est-ce que tu peux m’aider ?

eska me bila helpa te? Est-ce que je peux t’aider ?

2e partie : Manger

nyama consommer, manger, boire

eska te wola nyama koy? Est-ce que tu veux manger quelque chose ?

le nyama aple. Il/elle mange une pomme.

lole nyama aple. Ils/elles mangent des pommes.

Remarque : Contrairement au français, le pandunia n’a pas de formes singulier et pluriel séparées. Ainsi, un mot comme aple peut signifier une ou plusieurs pommes.

eska te nyama kafe? Est-ce que tu bois du café ?

me nyama kafe. Je bois du café.

Astuce : Le sens de nyama regroupe à la fois l’idée de manger et de boire. Cela peut sembler bizarre au début mais vous verrez que c’est plutôt pratique ! Habituellement, l’objet du verbe dit s’il s’agit de quelque chose qu’on mange, qu’on boit ou les deux.

me nyama kafe i pang. Je prends mon café avec du pain.

wola vouloir

eska te wola nyama? Est-ce que tu veux manger ?

te wola nyama ke? _Qu’_est-ce que tu veux manger ?

Astuce : en français, à l’écrit, le « quoi » est plutôt en début de question, mais en pandunia, l’ordre des mots n’est pas changé par ke, un peu comme en français à l’oral : « tu veux manger quoi ? ».

me wola nyama kafe. Je veux boire un café.

eska te wola nyama cay? Est-ce que tu veux (boire) du thé ?
ne. me ni wola cay. me wola kafe. Non, Je ne veux pas de thé. Je veux du café.

te wola ki aple? Quelle pomme veux-tu ?
ci ros. La rouge. (mot à mot cette rouge)

bita demander, s’il vous plait

me bita te nyama cay. Je te demande si tu veux du thé.

me bita te laya dom. Je te demande de venir à la maison.

me bita te helpa me. Je te demande de m’aider.

Astuce : Pour créer des demandes directes, retirez les pronoms.

bita nyama cay. Un thé, s’il vous plait !

bita nyama kafe. Un café, s’il vous plait!

bita laya dom. Viens à la maison, s’il te plait !

bita helpa me. Aide moi, s’il te plait.

danke merci

danke! Merci !

danka te. Merci à toi.

me danka te. Je te remercie.

me danka te helpa me. Je te remercie de m’aider.

danka te helpa me. Merci de m’aider.

te keci. De rien. (mot à mot : tu es poli.)

haida hortatif (impératif avec « nous »)

haida nyama! Mangeons !

haida enda nyama! Allons manger !

haida enda dom. Allons à la maison.

nida besoin

me nida helpe. J’ai besoin d’aide.

me nida nyama. J’ai faim.

eska te nida nyama? Est-ce que tu as faim ?

eska te nida suy? Est-ce que tu as soif ?

3e partie : Communication

pardon désolé, pardon, excuse

pardon! me ni aha. Désolé, je ne comprends pas.

pardon! ce ke? Excusez-moi, qu’est-ce que c’est ?

pardon. te namu ke? Pardon, quel est ton nom ?

aha comprendre

eska te aha me? Est-ce que tu me comprends ?

me aha. Je comprends.

pardon. me ni aha te. Désolé, je ne t’ai pas compris.

me ni bas aha te. Je ne t’ai pas trop compris.

me aha nol. Je n’ai rien compris du tout.

bila pouvoir, savoir

me bila gida kar. Je sais conduire une voiture.

le ni bila gida kar. Il/elle ne sait pas conduire une voiture.

eska te bila xula le? Est-ce que tu sais réparer ça ?

eska te bila pandunia? Est-ce que tu parles pandunia ?

me bila pandunia. Je parle pandunia.

me bila lil pandunia. Je parle un peu pandunia.

me ni bila engli. Je ne parle pas anglais.

pardon. me ni bila te ya bax. Désolé, je ne parle pas votre langue.

loga mot, dire, parler

te loga ke? Qu’est-ce que tu dis ?

me loga pa te. Je te parle. (mot à mot : je parle à toi)

mome loga pa unale. Nous nous parlons. (mot à mot : nous parlons à l’un l’autre)

ze loga "chat" sa ki yang sa pandunia? Comment se dit « chat » en pandunia ?

"chat" si ke sa pandunia? Qu’est-ce que c’est, « chat», en pandunia ?

maw loga miaw. Un chat dit miaou.

auda écouter, entendre

me ni bila auda te. Je ne t’entends pas. (Je n’arrive pas à t’entendre)

bita loga forti. Parlez plus fort, s’il vous plait.

me auda musike. J’écoute de la musique.

te auda ki yang ya musike? Quel genre de musique est-ce que tu écoutes ?

wida voir

suku wida te. Heureux de te voir !

wida te repi! On se voit plus tard !

wida tu ming den! On se voit demain !

me wida le predi den. Je l’ai vu(e) hier.

mena signifier, vouloir dire

ci loge mena ke? Que veut dire ce mot ?

"maw" mena ke? Que signifie « mau » ?

le mena yang yu hewan. Ça signifie un genre d’animal.

me ni aha le mena ke. Je ne comprend pas ce que cela signifie.

kitaba écrire

bita kitaba ti adres. S’il te plait, écris ton adresse.

bita kitaba le sa ce. S’il te plait, écris-le là !

baxa communiquer

eska tote baxa pandunia. Est-ce que vous parlez tous pandunia ?

mome baxa pandunia. Nous parlons pandunia.

eska te bila baxa engli? Est-ce que tu parles anglais ?

fransi, espani, portugali, rusi français, espagnol, portugais, russe

cini, nipon, indonesi chinois, japonas, indonésien

arabi, turki, farsi, urdi, hindi arabe, turc, persan, ourdou, hindi

swahili, hausi, yorubi, amari swahili, haoussa, yorouba, amharique

4e partie : Se balader

enda aller

te enda ke? Où vas-tu ?

me enda dom. Je vais à la maison.

me bixu enda ke? Où est-ce que je dois aller ?

me bixu enda pa ki ren? Je dois aller (voir) qui ?

haida enda! Allons-y !

haida enda sa pede On y va à pied !

laya venir

bita laya! Viens ici !

te laya da ke? D’où viens-tu ?

me laya da dubai. Je viens de Dubaï.

me laya dom badi den. Je vais à la maison demain.

safara voyager

eska te safara sa tren? Est-ce que tu voyages en train ?

mome safara da london pa paris. Nous voyageons de Londres à Paris.

safar day long. Le voyage est très long.

sa dans, sur, à

hotel sa ke? Où est l’hôtel ?

hotel sa ci daw. L’hôtel est sur cette route.

te sa ke? Où es-tu ?

me sa dom. Je suis à la maison.

le sa ke? Où il/elle est ?

le sida sa kamar. Il/elle est assis(e) dans la pièce.

Astuce ! Vous pouvez utiliser na comme préposition ou tout seul comme un verbe.

me werka sa... Je travaille à ...

doma vivre, habiter, résider

te doma ke? Où est-ce que tu habites ?

Astuce : Ça va aussi de dire « tu abit na ke? » mais abit recouvre déjà l’idée d’être à un endroit.

me doma singapur. Je vis à Singapore.

eska te doma ci hotel? Est-ce que tu résides dans cet hôtel ?

denga attendre

bita denga! Veuillez attendre !

lole denga mome. Ils nous attendent.

me denga te sa hotel. Je t’attends à l’hôtel.

5e partie : Faire des affaires

dona donner

bita dona pese. Donne-moi de l’argent, s’il te plait.

bita dona le pa me. Donne-le moi, s’il te plait.

me dona ce pa te. Je te donne ceci.

me dona buke pa lole. Je leur donne un livre.

le ni wola dona le pa me. Il/elle ne veut pas me le donner.

kapa prendre, avoir/recevoir

me kapa un kafe. Je vais prendre un café.

bita kapa un kafe pa me. Prends-moi un café, s’il te plait.

te pas kapa pese da me. tu as déjà eu de l’argent de ma part.

kire louer

me wola kirokapa un kar. Je veux louer une voiture.

le kirodona kamar pa safarer. Il/elle loue des chambres à les voyageures.